C’est une émission diffusée dans le Grand Journal de Canal+, que j’affectionne particulièrement…

C’est cadré, rapide, tumultueux, authentique… on s’y retrouve tous un peu, forçément… ça me rappelle mes dix années à Paris… ça me fait rire…

Bref, j’aime beaucoup…

Alors sur ce concept je vais vite vous faire un tour d’horizon familial. Vous dire que je vous remercie, vous, qui êtes là à me lire… qui m’avez attendue… qui vous êtes inquiété… je ne sais pas quoi dire, j’étais tellement dans ma vraie vie…. Je vous connais si peu et vous semblez tant me connaître. C’est touchant et destabilisant à la fois… de savoir que vous passiez encore ici…

Bref, je vous remercie du fond du coeur, vraiment…

Sinon ça va plutôt bien, hormis une quarantaine avancée… qui commence à ressembler à un contrôle technique au fur et à mesure que je vais chez le médecin pour un bobo viral… serait-ce le résultat d’années de stress typiquement propre à mon esprit tordu?  De cogitation maternelle suite à la naissance de Manon? Suis-je en train de payer tout ce que j’ai gardé en moi? Mince… pourtant je l’ai vidé ici, mon sac… et je croyais bien faire…

La facture est salée. Check up… rien de grave.

Bref, je vais avoir 43 ans et je suis à l’âge où je dois rectifier le tir… (je vais reprendre Dukan, résolution 2012!)

Les filles grandissent. La première passe son bac L en juin. La deuxième est en troisième, vit avec sa dyspraxie, se donne à fond. La troisième se bat avec une encoprésie fuyante qui a laissé des traces anorexiques, légères…

Bref, ça va plutôt mieux qu’avant. Et je savoure ce répit.

Je suis toujours nounou, à fond. Et je vois là aussi que je vieillis. Plus la même endurance physique. Mental ok. J’adore mon boulot. Mais je ne peux m’empêcher chaque jour d’admirer les femmes qui deviennent mères à la quarantaine. J’en serais incapable. Après une journée passée avec les trois loulous, j’ai pas besoin de berceuse le soir. Une vraie loque qui ronfle devant le « Kohlanta » du vendredi soir, moment en famille pourtant sacré avec les pop-corns et le coca… c’est bien simple, pour cette saison, j’ai pas vu une seule fois qui a été éliminé (j’y ai survécu, je vous rassure). Comment font-elles pour les nuits, les bibs, les pleurs nocturnes??? Médaille, chapeau… je ne pourrais plus, c’est clair…

Bref, je me marrais de voir mes beaux-parents dormir devant ‘Thalassa » quand j’avais dix-huit ans. Ca y est, j’y suis… ça devait bien me tomber sur le coin du pif un jour…

Nous avons toujours notre petite vie bien réglée comme vous le voyez… rien n’a changé, si ce n’est qu’on est encore plus fusionnel qu’avant… et qu’on a l’impression de devenir de vrais « ours »… tellement on se suffit à nous-mêmes… on aime notre vie, on se contente des bonheurs tout bêtes du quotidien. On se réjouit autant d’une soirée plateau télé/pizza et DVD blottis à cinq avec nos bougies, nos boissons chaudes, nos carrés de choc et notre spitz sur les genoux… que d’une journée à Disneyland prévue en avril… ou que d’une virée au salon de la BD à Angoulême à la fin du mois…

Bref, on est pas compliqués…

C’est certainement grâce à cela qu’on mène plutôt bien notre barque.

Bref, ça roule.

Je vous souhaite à tous et toutes une très Bonne Année 2012.

Bref, soyez heureux!

Publicités